Wu Xiang De : un Chinois dans les lacs

Spécialisé en sciences de l’environnement, l’ingénieur voudrait transformer les lacs les plus significatifs du Cameroun en sites touristiques.

Par Fatima Issa

Certains lacs et étangs d’eau du Cameroun auront bientôt fière allure. Wu Xiang De, ingénieur de nationalité chinoise, va les transformer en sites touristiques. « Quand j’ai débarqué au Cameroun, j’ai été agréablement surpris par la diversité des paysages. Du nord au sud, de l’est à l’ouest, ce pays regorge beaucoup de richesses et la nature est formidable ! Je voudrais bien transformer certains de ses aspects qui, à mon avis, sont négligés. Je veux transformer tous les grands qui se trouvent dans les centres urbains en parcs d’attraction et les rendre viables », explique-t-il, ambitieux.

Pour sa première expérience, Wu Xiang De a déposé ses valises au lac municipal de Yaoundé, un site jadis recouvert de mauvaises herbes, d’algues et de couches verdâtres et réputé dangereux pour ceux qui s’y attardent à la tombée de la nuit. Le Chinois a entrepris des travaux de terrassement officiellement le 5 décembre 2011. C’était avec la permission du Premier ministre chef du gouvernement, Philémon Yang. Il a également eu l’aval du délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna qui supervise les travaux de réfection des grands chantiers du centre urbain, ainsi que d’autres  autorités de la ville. Il a mis sur pied un système de purification des eaux du lac. Il plantera par la suite des arbres aux alentours.

Volontaire des Nations Unies

Quel est le coût des travaux, comment vont-ils se dérouler et quand s’achèveront-ils ? Wu Xiang De explique, un peu évasif, qu’un projet d’une telle envergure coûtera beaucoup de millions. « Mais, je ne voudrais pas me fixer des limites. Si nous le voulons tout sera réalisé dans la limite du temps imparti », explique-t-il. Volontaire des Nations Unies, l’ingénieur affirme qu’il a contacté  plusieurs mécènes à travers le monde qui l’aident à financer une partie de ses projets.  En 2006, dit-il, il a réussi à lever environ 150 millions Fcfa pour épurer les eaux de la rivière Hiuzhou Xiao, en Chine.

Rencontré à Yaoundé lors de la dernière édition du salon international de l’entreprise dénommé Promote, Wu Xiang De, a déclaré vouloir vulgariser son initiative afin d’intéresser le plus grand nombre de délégués du gouvernement à travers le pays. En Chine, il transformé 16 lacs en parc d’attraction. Il a également travaillé dans d’autres pays et est à sa toute première expérience en Afrique.

Diplômé en sciences de l’environnement à l’université Hanshang de Chine, il travaille pour le bien de l’humanité. Arrivé au Cameroun  en 2004, Wu Xiang De s’est illustré par la mise en place d’un mécanisme de traitement et de purification des eaux souillées des lacs et des étangs. Résident à Douala avec une épouse, un fils, le Chinois de 63 ans compte rester au Cameroun, le temps que prendra la matérialisation de ses projets.

F.I

Commentaire désactivé.